Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

173. COLBERT DE CROISSY AAN LODEWIJK XIV, 17 Jtili 1673»).

Je crois que 1'ou en demeurera au dessein d'attirer par une feiute descente la flotte ennemie loing des sables, pour la combattre avec moins de désadvantages, et cependant conclure la paix s'il est possible.

174. SEIGNELAY AAN D'ESTRÉES, 18 Juli 1673 «).

J'ay rendu compte au Roy du contenu en vostre lettre du 9 de ce mois s) et S. M. a esté bien aise d'apprendre 1'arrivée des bruslots et autres bastimens venus du Havre, ne doutant point que les marchandises et munitions qu'ils ont apportées n'ayent suffisamment fourny a tous les besoins des vaisseaux, et que le nombre de matelots qui a esté envoyé de Dunkerque et de S.* Malo ne soit suffisant pour remplacer ceux que les blessures oü les maladies auront mis hors d'estat de servir.

S. M. souhaite fort que le vaisseau la Royale Thérèse soit assez tost raccomodé pour sortir en mesme temps que Ie reste de la flotte.

Elle a une impatience fort grande de recevoir de vos nouvelles, ne doutant pas que selon 1'estat auquel vous escrivez par vostre lettre du 9* que la flotte d'Angleterre estoit, elle ne soit a présent sortie de la Tamise, et qu'il n'y ait eu un combat, en cas qne les ennemis ayant voulu demeurer dans le poste qu'ils occnpoient. Je vous prie instamment de ne pas perdre aucune occasion de me faire scavoir de vos nouvelles et de compter que vous tirerez S. M. d'une grande inquiétude toutes les fois que vous lui ferez scavoir ce qui se passé.

Je vous ay envoyé les brevets que S. M. a accordés a ceux que vous avez proposés pour le commandement des brulots, et a 1'esgard des officiers subalternes qui ont esté blessés dans le dernier combat, ou de ceux qui pourroient estre blessés ou malades dans la suite, S. M. m'ordonne de vous dire qu'elle ne prétend point pour cela en faire de nouveaux et qu'elle désire que vous vous serviez des surnuméraires qui sont sur quelques vaisseaux pour remplacer ceux qui pourroient mourir, se remettant pour ces sortes de remplacemens a ce que vous estimerez le plus a propos.

J'ay esté bien aise que le chevalier de Tourville vous ayt satisfait par le repentir qu'il a tesmoigné de la faute de s'en aller a Londres sans vostre congé; je ne doute pas qu'a 1'avenir il n'exécute vos ordres avec plus de ponctualité qu'aucun autre.

Uit Londen. Uit Rethel.

Sluiten