Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ward of him; we made what way we could by towing the Prince to joyne with our generall. About five of the clocke our generall and the Dutch fleete fired severall gunns at each other; in the evening the Dutch bore of from our generall, and feil asterne. This evening we joyned with our generall, we stood off to the Westward, all night the wind at S. W. a fresh gale. When it feil dark the Dutch left us; the Royall Prince was towed ahead of us by frigats. This evening wee heard that the admirall of the blew wasdrowned, his boate being sunke under him as he was passing from the St. Qeorge to another shipp; his body taken up.

In this days fight we lost not one ship but spent some of our fireships; the Dutch spent severall of theirs, and one of their great ships sunk by Sir John Kempthorn, as his officers report. Our damage susstained in this fight is men, rigging and sailes. The Dutch fought stoutly and descreetly. To-night at twelve of the clock I reckon myselfe nine leagues N. W. B. W. from the Texell.

John Nakbbouöh, Aboard the St. Michaell.

200. „MÉMOIRE du 22 d'aoust 1678"

Depuis le 12, il n'a pas esté possible de donner aucunes nouvelles de cette armee, les vents ayant toujours esté extremement grands jusques au 17 que l'on fut obligé d'avoir tousjours les mats de hune bas: cependant nos vaisseaux de garde ne ■ laissèrent pas de descouvrir l'armée ennemie, ce mesme jour, qui s'estoit avancée jusques a 4 lieues du Texel et 5 lieues de cette armée, et selon les-aparences y estoient depuis le 13 et y avoient essuyé le mesme coup de vent que nous.

On ne doutte pas que M.r le Prince d'Orange ne leur ait fait quitter leurs bancs, et agir contre leur ordinaire qui est de se mesnager davantage qu'ils n'ont fait dans la dernière occasion.

Pour M. le Prince Robert, ayant pris la résolution de les combattre, il 1'auroit fait le 18, si les vents estans devenus encore forcés, ne 1'avoient obligé de demeurer a 1'ancre, et de mettre encore les masts de hune bas. Ayant touttefois cessé de 19, on se disposa le lendemain a aller chercher les ennemis.

Et le matin une flute de la flotte des Indes ayant donné dans la division de M. Desardents croyant se rencontrer dans l'armée d'Hollande, y fut prise par le capitaine du Bourbon qui y envoya sa chaloupe avec un lieutenant pour s'en rendre maistre et la garder. Aussytost que j'en fus averti, je pris un extréme soin qu'il n'en fust diverty aucunes choses. Et le commissaire général y estant allé quelques heures

1) A. N., Marine B« 5.

Sluiten