Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Et ah capitaine appellé Le Neves, tué.

Le S.r Reeves a eu les maschoires emportées, et un autre capitaine, dont je ne scay pas le nom, a eu le bras emporté.

On fera scavoir plus particulièrement par la première occasion touttes les particularités qu'on auroit oubliées et qu'on n'a pas scu d'abord; estant pressé de faire porter ce mémoire a S. M.

On ne doit pas oublier sur le sujet de la fluste hollandoise venant des Indes de dire que l'on a sceu des prisonniers, que toutte la flotte n'estoit composée que de cinq bastiments encore outre celuy-la, de mesme grandeur et d'un genre, chargés a peu prés de marchandises de mesme prix; que l'on n'a ozé en charger a Batavia davantage, et qu'ils présument que ces autres bastimens dont on n'a point de nouvelles ont esté pris par les Anglois qui les attendoient a 1'isle de Sainte Hélène, et dont celuy-cy ne s'est éehappé que paree qu'il est bon voilier.

Lx COMTE d'EsTBÉES.

201. „JOURNAL DE NAVIGATION des vaisseaux armés a Toulon commandés par M.r le Marquis de Martel, et de ce qui s'est passé a 1'armée navale depuis qu'ils y ont esté joints" x).

Le dimanche 18e juin M.' de Martel se trouvant un peu souslagé de sa maladie, s'embarqua et se disposa a sortir le lendemain du port de Brest, avec le Pompeux, le Diamant qui pendant 18 jours qu'ils y avoient demeuré avoient eu le temps de se raccomoder et de prendre des vivres et autres choses qui leur estoient nécessaires, laissant en ce port-la le Croissant arrivé seulement depuis 2 jours pour estre mis en bruslot, avec ordre de nous venir promptement joindre.

Le lundy 19e nous allasmes mouiller devant le Conquet afin d'estre en meilleur parage pour entrer dans la Manche ce que nous fismes le mardy 20e par nn vent contraire qui nous obligea de louvier de la coste d'Angleterre a celle de France jusqu'au dimanche 25e sur le soir, que nous decouvrismes 1'isle de "With. M.r de Martel y envoya sa tartane pour avoir des nouvelles de l'armée que nous apprismes avoir rendu un second combat, et s'estre ensuite retirée vers la Tamise; nous fimes lors diligence pour l'aller joindre, mais comme nous escortions trois flustes chargées de vivres qui estoient meschantes voilières nous ne pümes arriver que le mercredy 28" devant Douvres oü nons mouillames pour prendre des pilottes anglois que l'on ne put avoir que le soir.

Aussytost qu'ils furent a bord ils firent lever 1'ancre, mais voyant qu'il n'y avoit ny vent ny mer, ils nous firent remouiller a quatre longueürs de cable du lieu oü nous estions auparavant.

1) A. N., Marine B< 5. —

Schrijver niet aangegeven.

Sluiten