Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

reusement avec quatre de ses vaisseaux qui en furent quittes pour une bordée de ceux de cette division; après quoi il se retira au corps de sa bataille avec les quatre autres navires que nous avions combattus, lesquels s'étoient retirés par un autre chemin pour éviter la rencontre de M.r d'Estrées.

Cela étant achevé en nostre quartier sur les unze heures du matin toute l'escadre de France se réunit, et porta vent arrière vers le lieu oü nous avions laissé M.r le Prince Robert qui étoit a plus de trois lieues de nons. Nous rencontrames en chemin un corps considerable de plus de trente vaisseaux ennemis; comme ils nous virent porter sur eux ils firent force de voiles pour se retirer, mais s'estant ralliés sur les six heures du soir a un autre corps, ils se mirent a battre la queue de M.r le Prince Robert, lequel nous voyant venir vent arrière, nous fit signal de nous venir mettre dans ses eaux, o'étoit a dire de courir cette queue afin de lui donner le temps de mettre en seureté 5 frégattes angloises qui estoient demastées. M.r de Martel mit en panne en attendant que M.r d'Estrées s'avancast pour aller avec toute l'escadre ensemble fondre vent arrière sur ce gros d'ennemis, et mettre 6 bruslots parni eux; mais M.r d'Estrées n'ayant pas suivi l'ordre que marquait ce signal, M.r de Martel en fist de même, se conformant depuis de temps-la jusques a la fin dn jour a la manoeuvre de son vice-admiral.

Au quartier de M.r le Prince Robert et de Ruiter le combat fust plus fort, mais il fut beaucoup plus grand entre Tromp et Sprag, amiral du pavillon bleu, car le dernier quoique sous le vent mit en panne pour attendre Tromp, et il y eut une sanglante meslée entre les chefs et leur escadre.

L'admiral bleu fut démasté de tous ses mats et M.r Sprag s'estant embarqué dans son canot pour aller a un autre de ses vaisseaux se noya en y montant.

II n'y a pas eu de navire de France perdu dans ce combat mais senlement un bruslot; du costé des Anglois, outre Mr. Sprag, 5 ou 6 capitaines anglois ont esté tués, et 2 bruslots brulés sans effet. A 1'égard des Hollandois nous avons appris par un bastiment suédois sorti du Texel depuis la bataille qu'il avoit perdu un navire de guerre et auroit eu deux vices-amiraux tués; que le navire de Tromp et deux autres y estoient entrés démastés et qu'ils avoient eu 7 ou 8 capitaines tués et autant de bruslots bruslés sans effet.

Nous n'avons perdu en ce combat qu'un capitaine nommé le S.r d'Estival.

Le 22* au matin, M.r le Prince Robert fit voile vers la Tamise oü nous avons appris que leurs vaisseaux démastés y avoient esté mis en seureté.

Sluiten