Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

207. NIEUWSBERICHT UIT AMSTERDAM, 25 Aug. 1673 }).

Ma dernière») e'toit datée le 21 du courant a deux heures et demie, les deux flotes se combattans et le vent étant sud-west se retirans vers le nord dans la mer. Cette jour je passay pour Texel póur suivre les flotes de plus prés que je pouvois, les entendans battre jusqu'a 8 heures au soir, quand le canon cessa et je voyois notre flote d'Hollande reculer peu a peu vers 1'Eyerland entre Tessel et le Vlie.

Le 22 au matin je prennois un galiot pour aller voir la flotte; en faisant voile je renoontray les vaisseaux de Tromp appelé le Goldenleeuw capitaine Thomas Tobias, et du capitaine de Jonge appelé Utrecht tont a fait dévalisés de leurs masts, qu'on tiroit avec deux autres petits fregates et deux bilanders pour Tessel pour y estre sauvez. A 10 heures j'arrivois dans la flotte et aborday dans le vaisseau du capitain Allemonde d'oü je pouvois voir toutte la flote, tellement harassée qu'il est incroyable, les vaisseaux tous pour la plus grande parte estans fort endommagés dans leurs masts, wandt et rondhout, que je ne pense point qu'ils seront capables de tenir la mer. Le vaisseau oü j'estois avoit 10 coups de canon et presque tous les cordages rompues et 15 morts, 25 blessés. J'y deumeurois le jour suivant le 23, quand M.r de Ruyter donnoit un signe pour se tenir plus prés de la terre ou isles de Vlie et Eyerland paree qu'il faisoit un tems obscur avec des brouillards. On me disoit que les Anglois avoient fort bien battu et s'avoient extremement bien acquitté de leur devoir, specialement la bleue baniere laquelle presque avoit seule combattu avec toutte nostre flote, et qu'en depit de nous ils avoient retjré leur admiral en seureté sans mastes, de ce quoy on vous mandera bien d'autre part. Antrement nous n'avons pas perdu des vaisseaux sinon six brulots. Les officiers morts sont le vice-admiral de la Meuse de Liefde, le viceadmiral d'Amsterdam Sweers, capitaine Johan van Gelder beau-fils de M.r de Ruyter, capitaine Swerius de Bois-le-Ducq, capitaine Wjjck de Hoorn, communs soldats environ 800 ou 900. Blessés entre autres le capitaine de Jonge qni a perdu son ceil, le secretaire de l'admiral de Ruyter, Andringa, dans sa cuisse; communs environ 1500. Ce jour M.r Tromp envoyoit une yacht au capitaine Tobias et desiroit de luy d'avoir 100 hommes de son dévalisé vaisseau, mais il luy mandoit qu'il estoit impossible ayant 40 morts, le reste étant ou blessé ou nécessaire pour sauver le vaisseau. Tous les matelots confirmeroient que la baniere blanche des Francois n'avoient pas bien battu comme ils devoient

1) R. O., News Letters 57. — 3) Niet aanwezig.

Ongeteekend; zonder adres. — Hand S.

Sluiten