Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

jamais veu se battre comme de cette journée de costé et d'autre, sans dire pourtant qu'il eust vu brusler aucun vaisseau ni des nostres ni des ennemis ni en périr autrement aucun excepté un bruslot seulement pris par la chaloupe du de Rttyter et deux qui furent obligez de se donner le feu sans avoir pu lui nuire a qui ils en voulurent. Vers le soir nous eirsmes la nouvelle que les Francois estoient entierement battus, les Anglois prenans la fuitte en cocquins et qu'on auroit ruiné de facon ou d'autre bien 20 vaisseaux ennemis, de sorte qu'il n'y avoit plus d'apparence que ni les uns ni les autres revinssent en mer. Les rues estoient pleines de monde, parmi lesquels on leut plusieurs lettres, qu'on disoit estre des Seigneurs de la cour. Les marchands affirmèrent aussi qu'il estoit asseuré que les deux flottes estoient ruinées. Nos prescbeurs ont bien coustume de nous communiquer les nouvelles avantageuses, mais aux presches ce soir on n'en a point fait de mention, ce qui fit doubter au peuple, et quelques-uns s'escrièrent qu'il falloit attendre la vérité du boiteux comme l'année passée. Le messager d'Amsteldam rapporte qu'on s'estoit fort battu de coste et d'autre et que les nostres estoient demeurez au champ de bataille et faisoient la poursuite des Anglois. Mais ce mesme soir je me suis laissé dire d'un du yacht des Estats, qu'ils avoient pris des provisions pour encore un mois et qu'ils devoient partir]avec les Estats vers Texel, et qu'il avoit appris de certains des Seigneurs qu'il y auroit grand nombre de nos vaisseaux de guerre entrez au Texel. Tout ce bruit cesse présentement et on se regarde' d'yeux attristez. Je ne say pas s'il est vray, mais je voys un grand concours des participants a la Compagnie des Indes Orientales qui ont de fort grosses actions parmy eux, et on y mnrmure comme si tous nos vaisseaux de ces Indes estoient pris. Vous en verrez la nouvelle par cette lettre *) dont onadéja retiré la première copie, et il se dit que 1'original se retirera aussi (mais il est tousjours a voir publiquement) paree qu'on auroit obmis d'y insérer les noms de plusieurs morts, et les nouvelles viennent de temps en temps moins agréables. II se dit que les gens de marine qui sont sur les capers devant ce port se doivent envoyer a la flotte des Estats; si cela arrivé ils seront icy en mauvais estat, mais il n'est point permis de dire la vérité a moins que de souffrir le semblable de cette sentence.

Un amy qui a disné hier avec nostre general Wurts dit que les flottes de 1'un et de 1'autre costé n'ont guerre de quoy se glorifier. Ce sont ses mots propres.

210. NIEUWSBERICHT UIT DEN HAAG, 29 Aug. 1678 2). La victoire que le Lieutenant-Admiral de Ruyter a remportée dans

1) Niet aanwezig.

2) R. O., News Letters 57. —

Ongeteekend zonder adres. —

Hand R.

Sluiten