Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

n estant point concens en ces termes: ,11 est ordonné au S.1", etc, et qu'ils les nomment ordinairement Monsieur, elle estime a propos que vous fassiez la mesme chose a 1'esgard dudit S.r de Martel.

& M. ayant appris que la flotte d'Angleterre n'a de vivres que jusquan 20» de ce mois, elle a fait escrire a son ambassadeur a Londres pour faire les instances de sa part au Roy d'Angleterre de faire tenir la mer a ces vaisseaux jusques au 15 octobre, et elle désire que vous fassiez de vostre costé tout ce qui vous sera possible pour retarder 1'entrée de M.' le Prince Robert dans la Tamise, estant certain que si les Hollandois se monstrent en mer après la retraite des flottes royalles, ils se serviroient de cela pour faire croire qu'ils ont eu des advantages considérables pendant la campagne.

S. M. vous a cy-devant envoyé ses ordres pour laisser six vaisseaux au pas de Calais pour couvrir vostre retraite et empescher les corsaires ennemis qui ne manqueront pas de sortir des ports de Hollande après Ia retraite des flottes d'entrer dans la Manche. Mais comme vous ave's ecnt par une lettre du 28 du mois passé que vous n'en laisseriez que quatre, S. M. m'ordonne de vous escrire encore une fois qu'il est trés important de laisser les six portés par l'ordre que vous avez receu et de tascher de leur donner pour deux mois de vivres. Mais en cas qu il n y en eust pas assez sur les autres vaisseaux pour leur en fournir cette quantité, S. M. leur en feroit plustost porter du Havre.

Je vous recommande toujours de me faire tenir les nouvelles de la flotte avec la plus grande diligence qu'il vous sera possible, en cas quil arnve encore quelque chose de conside'rable pendant le reste de la campagne.

218. KAREL H AAN PRINS ROBERT, 15 Sept. 1673 »).

Chaeles R.

Most deare Cousin wee greet you well. Wee having this morning received advice of the approach of the East-India and Barbadoes fleets from Kmgsale under the convoy of captaine Poole and tenn more of our shipps of warr (a coppy of which advice wee doe for your better satisfacion herewith send you) and well knowing of how much moment it is for the security of the said fleets, that perfect knowledge be at this time had of the mocion of any of the enemys ships neare toour coasts, wee have thought fitt to dispatch away two of our yachts to ply togeather to and againe betweene the North Poreland and the Kentish Knock, for the better discovering of any of the enemys shipps lying there abouts, and giveing present advice thereof to our said fleets, and have further resolved, and in pursuance thereof it is our

1) Worcester College, Oxford. — Ms. 40, fol. 106.

Sluiten