Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

voyant que V. M. n'envoyeroit pas de quoy esloigner la guerre de leurs murailles, je suis obligé de luy dire pour m'acquitter de mon devoir. qn'avecq le peu de Francois que j'ay iei, je ne serois point du tout en estat de donner la loy ny d'y soustenir la réputation de ses armes, ny de sa domination.

J'observerai le plus régulièrement qu'il me sera possible de ne pas détourner 1'application des fonds que V. M. envoye, et en touttes choses je me conformeray si fort a ses ordres que j'espère qu'elle n'aura pas sujet de s'en plaindre.

Après avoir respondu aux dépesches que j'ay receues, V. M. me permettra de luy représenter ce qu'il nous paroist icy a faire pour son service. Je songe a présent que ses vaisseaux sont tous dans le port de Messine que n'ayant des vivres pour estre icy que jusques a la fin de mars, il seroit trés important de faire travailler aux victuailles de ceux qui devront y rester. Car Messine n'ayant pas une forte garnison comme j'ai dit ci-dessus ne se peut pas absolument passer de navires. Si on pouvoit compter certainement que les gallères seront icy Vers le mois d'avril, tout les vaisseaux pourroient s'en retourner en France, mais la navigation de ces bastimens estant incertaine, je crois qu'il est dn service de V. M. qu'il reste icy quinze ou vingt vaisseaux pour maintenir Messine contre l'armée navalle d'Espagne si elle venoit se monstrer après le départ de la nostre, de sorte que me trouvant sans vaisseaux et sans gallères et avec une garnison qui sera alors beaucoup plus foible qu'elle n'est a présent, les affaires de V. M. y pourroient péricliter. Quand je parle de quinze ou vingt vaisseaux, je suppose le retour de Ruitter en Hollande avec toutte son escadre et non autrement. Je supplie done V. M. de vouloir m'envoyer ses ordres en diligence sur ce sujet je crois que pour faire plus de diligence on pourroit envoyer icy du bied pour estre eonverty en biscuit pour lesdits vaisseaux. On le fait icy trés bien, et il n'y auroit pas le déchet qui se trouve et qni est causé par les voitures; outre cela il y auroit de 1'espargne pour le fret, un vaisseau de bied allant pour plusieurs bastimens de pays. Je dois aussy remonstrer a V. M. que si elle a des pensées fixes pour conserver Messine a son service, élle doit donner ses ordres pour avoir icy des magazins, et y faire porter des masts, des vergues, et du bois nécessaire ponr le radoub et réparation des vaisseaux lorsqu'ils ont souffert, ou par les accidents de la mer, ou par des combats: pour eet effet il y faudroit joindre des cordages de touttes facons, des cables, des ancres, des greslins, beaucoup de boulets, de la poudre, et pour les gallères des arbres, des antennes, des rames et le reste de 1'attirail nécessaire pour leur fournir leurs besoings quand sont icy, afin qu'elles puissent estre plus librement en action, estant dehors, sachant qu'elles tronveront dans le port de quoy se réparer, et comme il seroit extrêmement important a mon " 25

Sluiten