Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

240. SEIGNELAY EN COLBERT AAN DUQUESNE, 27 Febr. 1676 »).

La lettre que le Roy veut bien vous escrire de sa main 3) vous fera mieux counoistre que je ne pourrois faire la satisfaction que S. M a recue de ce qui s'est qassé dans la dernière bataille que vous avez donnee contre les Hollandois; tout ce que vous y avez fait est si glorieux, et vous avez donné des marqués si advantageuses de vostre valeur, de vostre capacite et de vostre expérience consommée dans le mestier de la mer, qu'il ne se peut rien adjouster a la gloire que vous avez acquise 8. M. a eu enfin la satisfaction de voir remporter une victoire contre les Hollandois qui ont esté jusques a présent presque tonjours supérieurs sur mer a tous ceux contre qui ils ont eombattu, et elle a connu par ce que vous avez fait qu'elle a en vous un capitaine a opposer a Ruyter pour le courage et la capacité. Soyez persuadé que personne ne peut jamais prendre plus de part que moy a la gloire que vous avez acquise. J y suis obligé par 1'advantage que le service de 8 M eu recoit, mais j'y suis encore fortement engage par 1'estin.e que j'ay toujours ene pour vous, et qui me fera chercher toutes les occasions de vous rendre service3).

Je vous avoue, Monsieur, qu'il y a bien longtems que je n'ay escrit de lettre avec tant de plaisir que celle-ey, puisque c'est pour vous ieliciter du premier combat naval que les forces seules du Roy ont donne contre les Hollandois dans lequel vous avez donné de si grandes preuves de vostre capacité, de vostre fermeté et de vostre valeur qu ayant autant d envie que vous scavez que j'en dois avoir que les armes du Roy soient aussy glorieuses par mer qui par terre, je ne puis m empescher de prendre part plus que personne a la gloire que vous vous estes acquise et a la satisfaction que 8. M. a tesmoignée d une aussy belle et aussy grande action que celle que vous avez fait; et vous ne devez pas douter que le Roy n'ayt fort bien remarqué qu ayant a faire au plus habil matelot et peut-estre au plus grand et plus ferme capitaine de mer qu'il y ayt a présent an monde, vous navez pas laisse de prendre sur luy les advantages de la maneeuvre de votre vaisseau, ayant regagné pendant la nuit le vent qu'il avoit sur vous le soir précédent, et de la fermeté, 1'ayant obligé de plier deux_fois devant vous. Une si belle action nous donne icy des assurances certaines de toutes celles que vous ferez a 1'avenir lorsque les occasions se presenteront, et vous devez estre ésgalement asseuré et de la part que j y prendray toujours et que je n'obmettray rien de tout ce qui pourra^concourir a vos advantages et a votre satisfaction.

t) A N., Marine B« 33. - Uit Saint-Germain. - Eerst spreekt Seignelay.

2) Niet aangetroffen. °

3) liet volgende bijgevoegd door Colbert.

Sluiten