Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

s'il y estoit desja mis, nous estimons que M. Duquesne doit ineessanient mettre a la voile avee l'armée navalle de S. M., pour aller vers ledit Angouste veiller a 1'un et 1'autre et pour eet effet observer les vaisseaux des ennemis que nous apprenous estre sur le Oap fassaro, et narce que les convois pourront estre encore quelque temsarevemr et que du mauvais succès d'un combat naval il s'en pourroit cnsuiyre et la perte des cönvois et celle d'Angouste et par conséquent la ruïne de toxis les desseins de S. M. en ce pays, M. Duquesne se contentera de songer a observer seulement lesdits ennemis pour les deux nnscide<sus et ne viendroit a les combattre qu'en cas que les ennemis le vinssent chercher ou qu'il y trouvat nn si grand avantage sur eux qu il se vit en estat de remporter vraisemblablement la victoire. II ajontera i cela de nous donner le plus souvent qu'il pourra de ses nouvelles, et nons ferons de nostre part la mesme chose-

(signé) Vivonnk.

244. „ORDRE DE BATAILLE dn 22 avril 1676, avec la lettre du sieur Gabaret du 6 may" 1).

N.B. Zie <le arheelding hiernaast.

245. „RELATION dn combat naval dn 22 avril 1676 faite par le chevalier

de Pas" 2).

De Messine, le 3 may 1670. Le 22 avril l'armée navale du Roy commandée par M. Du Quesne se trouva a la pointe du jour Est et Ouest dn cap S'. Croix, environ 5 lieues au large et a 6 lieues d'Angouste, et eut en même temps connoissance de celle des ennemis qni sortoit de dessous le cap de Saragousse et luy restoit environ au Sud. Le vent qui estoit Nord-Ouest donna lieu a M. Du Quesne, après avoir mis le signal d'ordre de bataille, d'arriver sur les ennemis, ce que l'on fit jusque sur les 9 heures du matin qu'il calma entièrement. Vers les 11 heures le vent commenca par une petite fraischenr du costé du Sud, puis a midy souffla avec un peu plus de force en faveur des ennemis; ils commencèrent alors a arriver, mais mollement. Cependant nostre armée se mettoit en bataille pour les attendre, ce qu'elle fit au plus bel ordre qui se soit jamais vu. Sur les trois heures, Ruiter qui condnisoit 1'avant-garde arriva vent amere

. 1) Bibl du Ministère de la Marine, ras. 242 'vfi. 8. - Een brief van Gabaret aan Colbert of Seignelay van 6 Mei 1676 ontbreekt in de Mélanges Colbert en evenieer in de Arch. Nat., Marine B* 7.

2) A. N., Marine B4 7.

Sluiten