Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

entrer dans une emboucheure de port fort estroite et se tapir la dedans et n'avoir ozé en sortir a la veue de son armee qui n'avoit pas encore pris le loisir de se reparer, j'espère que dans peu de temps S. M. aura la satisfaction de voir sa, Marine en réputation, sy elle a agréable de la purger de quelques esprits brouillons et autres mereenaires qui causent de la division dans le corps. Au reste il y a de trés braves gens qui commencent d'avoir de 1'application et de qui on doit tout espérer il y est quelques-uns accontumés au libertiriage quand ils sont dans les rades et dans les ports et qui ne sont pas assés exacts a 1'observation des signaux et ordres de marche pour éviter les abordages, a moins d'une sévérité extraordinaire de laquelk je suis obligé de me servir avec regret afin d'éviter d'estre contraint de donner pour excuse un manquement de 1'éxecution des ordres dans une ocasion importante. J'ay sujet de me louer beaucoup des conseils et des actions de M." Preuilly et de Tourville et du Marquis d'Amfreville quy mérite d'estre avancé; le chevalier de Lhéry aussi se distingué en toutes ocasions.

J'achève cette despesche a Messine le 6e de may oü nous travaillons tous a nous remettre en estat non pas sitót que je souhaite par le manquement de cordages et de mats; il n'en est venu que huict dans Ia fluste quinze miliers de cordage et sept mil six eens boulets de calibre. II est vray qu'il y a dix mil petits boniets d'nne livre, mais qu on ne tire d'ordinaire que dans les canons de la troisième batterie. II n y a aussy que trente milliers de mechante poudre qui ne va qu'a trois degrés: que l'on juge ce qu'il en revient a trente vaisseaux qui ont tire trente mil coups au dernier combat. Pour des boulets il doit y en avoir sans nombre dans les vaisseaux du Roy puisqu'ils servent en tout cas de lest, et que lorsqu'il en manque dans une ocasion cela cause des mouvements trés dangereux au service du Roy, a point que eest la moindre despense. Pour ce qui est de Ia poudre il y a longtems depuis l'année 1661 que le S/ Bertelot fit sa première livraison: il ne se pouvoit en tirer de meilleure. Depuis il a toujours esté en empirant, et presentement que la guerre est forte ce n'est que poudre refaitte qui ne dure que quatre mois au plus dans un vaisseau. II y a un autre grand deffaut'dans l'armée: c'est que l'on y est contraint que chaque vaisseau de guerre est obligé de porter sur lüy ses deux mats de hune de rechange selon 1'ancienne mode des voyages de paix ou de long cours, mais en guerre aucune natiou ne les porte amsy mais sur des flutes on autres vaisseaux de charge qui ne vont pomt au combat: il s'en est fait trois depuis deux ans ou trés peu de ces mats de rechange ont echapé d'estre coupés de coups de canon en plusieurs endroits, en sorte que quand ce vient a se reparer il en faut chercher souvent oü il ne s'en trouve pas a cause de la trop grande consommation-

Sluiten