Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

les souttenir out fait leur personnage avec la dernière vigueur. Et les vents ont servy V. M. si justes que nous les avons eu telsa point nomme' qu'il falloit pour 1'avantage du combat et pour nous retirer de dedans ce golphe, et il n'a servy de rien aux armées d'Espagne et de Hollande de s'estre raugées en battaille sous les murailles et entre les forteresses de Palerme. L'attaque a été commencée par M. de Preuilly que j'avois destaché pour cela et pour commander neuf vaisr seaux montez par M. de Chasteauneuf, le marquis d'Amfreville, le ehevallier d'Ailly, de Beaulieu, de la Motte, de Langeron, de Lhéry et Coëtlogon. M. de Preuilly a apporté toutte la conduitte et la valleur possible, et ces messieurs qui le secondoient se sont extremement signal ez.

Ces neuf vaisseaux ont esté accompagnez de sept gallères qui ont esté a cette action avec intrépidité. Celles-cy estoient destinées pour reporquer ceux des neuf vaisseaux qui en auroient besoing, et pour escorter les brulots que j'avois joints au destachement de'M. de Preuilly, et qui ont passé a la faveur de son canon. Les capitaines de gallères sont M.™ le chevalier de Buthomas, le chevalier de Breteuil, le chevalier de Janson, de Forville, Maubousquet, le chevalier de Mandes et Espanet. Au moment que ce destachement chargeoit par le front la teste des ennemis, les autoqes dix-huit gallères chargeoient en partie le mesme front, en partie par les flancs la droitte des ennemis. Le reste des vaisseaux oü j'éstois, soustenoit en allant cette première attaque et s'est estendue ensuitte sur tout le reste de la ligne oü estoient les amiranx. Eu vérité, Sire, je ne scaurois exprimerla valleur et la fierté des capitaines de vaisseaux et gallères de V. M. M. de Chaumont, major, que je lui envoye, et qui est un homme qui voit extremement bien les choses, dans une occasion luy en rendra un compte trés exact. Et M. le marquis de Langeron, qui estoit un des principaux acteurs au dettacbeuient, eu expliquera fort nettement a V M ce qui s'est passé en cette action. Je 1'envoye aussy affin qu elle soit complètement informée du tout, de sorte, Sire, que je me remets a ce que ces M." auront 1'honneur de luy dire, et je la remercie seullement en passant de 1'honneur et de la grace qu'elle m'a fait, de vouloir bien me donner pour commander mon vaisseau un aussy brave et aussy honnete homme qu'est M. le chevalier de Tourville, car je suis obligé de dire a V. M. que je luy dois ce qui s'est fait dans 1'amiral, et aux bons couseils de M. Duquesne et de M.» les chefs d'escadre des deux corps, et a leur valleur et a celle de tous les officiers les succès glorieux des armes de V. M.

Sluiten