Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

255. ONGETEEKEND RELAAS, 3 Juni 1676 »).

Devant Palerme, le 3e juin 1676.

Les vaisseaux du Roy obligez de retourner en France pour les raisons dont'S. M. a esté informée par touttes les despeches qni ont esté escrittes depuis un mois, monsieur le Maréchal de Vionne ajugé a propos sur les divers avis qu'il avoit eu que 1'arme navalle des ennemis composée de leurs vaisseaux et gallères estoit re'tiré dans le mole de Palerme, de se servir de 1'occasion du retour desdits vaisseaux' pour venir avec eux et le corps des gallères de France, reeonnoistre la disposition des ennemis et voir s'il ne se pouvoit rien entreprendre contre eux qui fust glorieux aux armes de S. M. et nitile a son service *).

Toutte ceste armée ainsy éomposée s'estant rendue a la veue de Palerme le dimanche au soir dernier jour de may, et le lendemain lundy matin l'armée des ennemis ayant paru hors du mole, M. le Maréchal a voulu employer tout ce jour a reconnoitre seurement leur disposition et a prendre ses mesures pour l'ordre de 1'attaque et du combat, et pour eet effect, les S.™ Gabaret et le chevalier de Tourville, chefs d'escadres, le marquis de Langeron et avec eux le S.r chevalier de Chaumont, major des vaisseaux, ayant en ordre de s'emharquer dans une felouque sousteuue du corps entier dès gallères, s'estant approchés a demy portée de canon, ils reconnurent qne toutte 1'arméé des ennemis, composée de 27 vaisseaux de guerre. 4 brulots et 19 galères, étoit rangée sur une ligne sons la ville de Palerme et ü sa gauche le mole et ses deux forts, le milieu couvert et deffendu de la forteresse de Castelmare, et a sa droitte un autre fort et les bastions de la ville; les galères dans les intervalles et sur les aisles des vaisseaux. Sur le rapport de cette disposition monsieur le Maréchal ayant assemblé le conseil et pris 1'avis des officiers qni le composent, après une assez longue constestation fondée sur la diversion des avis, n'estant pas facille de connoistre d'abord les mellleurs expédiens en une affairè sy importante et d'une exécution sy périlleuse et sy difficile, tous lesdits officiers se sont réduits agréablement au sentiment de Monsieur le Maréchal qui a esté de faire attaquer les ennemis par la teste de leur ligne avec nn destachement de neuf navires de guerre et cinq brulots commandé par le S.r marquis de Preuilly, et tout le corps des galères duqnel il s'est fait un autre destachement de sept

1) A. N., Marine B4 7.

2) Volgt „Ordre de Bataille" als bij n°. 253, doch zonder de stukken en koppen. In den voortocht wordt echter, tusschen le Joly en I'Eclatant, nog genoemd le Grand, kapitein de Beaulieu.

Sluiten