Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

République. Non moins que les scélérats qui unmolèrent Le Pél-tier et Marat, ceux qui leur de cement dies honneurs divins pour compromettre leur mémoire servent 1'Etranger. Les prêtres fanatiques méritent la mort; mais il y a une manière Contie-révcJutionnaire de combattre leSrfanatisme, il y a des abjurations crirninelles. Modéré, on perd la République; violent, on la perd

.... Ce ne sont plus seulement les aristocrates, les fédéralistes, les scélérats de la faction dOrléans, les ennemis dédarés de la patrie qu'il faut frapper. Le conspirateur, 1'agent de 1'etranger est un Protée, ü prend toutes les formes. II revêt 1'apparence d'un patriote, d'un révolutionnaire, d'un ennemi des rois, il affecte 1'audace d'un coeur qui ne bat que pour la liberté, il enfle la voix et fait trembler les ennemis de la République: c'est Danton; sa violence cache mal son odieux modératisme et sa corruption apparait erifin. Le conspirateur, 1'agent de 1'étranger, c'est ce bègue éloquent qui mit a son chapeau la première cocarde des révohitionnaires, c'est ce pamphlétaire qui, dans son civisme ironique et cruel, s'appelait lui-même „le procureur de la lanterne", c'est Camille Desmoulins: il s'est décelé en défendant les généraux traitres et en réclamant les mesures crirninelles d'une clémence intempestive. C'est PhiHppeaux, c'est Hérault, c'est le méprisable Lacroix. Le conspirateur, 1'agent de 1'étranger, c'est ce père Dudhesne qui avilit la liberté par sa basse démagogie et de qui les immondes calomndes rendirent Antoinette elle-même intéressante. C'est Chaumette, qu'on vit pourtant doux, populaire, modéré, bonhomme et vertueux dans l'administration de la Commerce, mais il était athée. Les conspirateurs, les agents de rétranger ce sont tous ces sans culottes en bonnet rouge, en carmagnole, en sabots, qui ont foUement renchéri de patriotisme sur les Jacobins. Le conspirateur, 1'agent de rétranger, c'est

Sluiten