Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

— innocent celui-la — de milliers de vieillards, de femmes et d'enfants Beiges, a coulé a flots.

Le calomniateur anonyme des "Lettres ouvertes" écritqu'en agissant comme elle 1'a fait, 1'Allemagne a usé purement et simplement de sqn droit! Non, l'Allemagne n'a pas usé purement et simplement dun droit, elle a abusé purement et simplement de sa force, et la preuve du crime commis par elle en violant la neutralité de la Belgique se trouve dans la déclaration faite le 4 aoüt 1914 au Reichstag par le Chancelier de 1'Empire, lorsque dans un moment de franchise que, depuis lors, il aura bien des fois regretté, il déclara:

"N,os troupes ont occupé le Luxembourg et ont peut-être "déja pénétré en Belgique. Cela est en c,ontradiction avec "les régies du droit des gens.

"...Naus avons été forcés de passer outre aux protestations "justifiées des Gouvernements luxembourgeois et beige. L' "injustice, je le dis ouvertement, l'injustice que tious commet"tons de cette fagon, nous la réparerons dès que notre but "militaire sera atteint."

Donc des déclarations absolument formelles: la violation de la neutralité beige est contraire au droit des gens, c'est une injustice que l'Allemagne commet, mais néanmoins elle passé outre aux protestations "justifiées" du Gouvernement Beige. Le Chancelier, le représentant direct de 1'Empereur, le déclare sans la moindre réserve, et si eet Empire parjure avait eu un atóme de "droit de passage" par la Belgique, il se serait prévalu de ce droit et se serait bien gardé de faire des déclarations aussi catégoriques que celles que je viens de rappeler. Cela seul constitue 1'accusation la plus formidable contre l'Allemagne, qui n'a jamais essayé de se servir de ce prétendu argument de "droit de passage"; ce sont des plumitifs sans vergogne et sans aucune valeur qui ont jeté ce nouveau brandon de discordes dans le débat, et quoique, comme je viens de le dire, les seules déclarations du Chancelier de 1'Empire suffiraient a le réfuter, cette question de droit a été traitée de main de maitre dans 1'admirable ouvrage "La Belgique Neutre et Loyale" de feu Emile Waxweiler, Directeur de 1'Institut de sociologie Solvay a I'Université de Bruxelles et Membre de 1'Académie Royale de Belgique :

La neutralité Beige.

Les cinq grandes puissances, 1'Angleterre, la France, 1' Autriche, la Russie et la Prusse dont l'Allemagne est 1' héritière, ont établi par le traité de 1839,^ art 7, que la Belgique serait un Etat neutre k perpétuité, et cette Neutralité perpétuelle ou permanente met eet Etat hors de toutes les guerres quelconques. Le traité de 1839 oblige donc la

Sluiten