Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Belgique a rester neutre, mais oblige aussi par contre les puissances qui ont consacré cette neutralité, a la respecter et même a la défendre par les armes, si la Belgique était attaquée soit par 1'un des co-signataires du Traité, soit par un «autre Etat quelconque. II découle de ces obligations réciproques que 1'Etat neutre doit défendre sa neutralité, et la convention de La Haye du 18 Octobre 1907 stipule: d l'Art. 5: qu'une puissance neutre ne peut laisser passer a travers son territoire les troupes ou même les convois d'un belligérant, et

d l'Art. 10: ne peut être considéré comme un acte hostile, le fait par une puissance neutre de repousser, même par la force, les atteintes a sa neutralité.

Du reste, la neutralité de la Belgique une fois violée par les allemands, notre pays avait, de par le Traité de 1839, 1'obligation envers la France, 1'Angleterre et la Russie, de s'opposer par tous les moyens, au passage des troupes allemandes, car il est certain que si nous avions^ toléré ce passage, les armées frangaises et anglaises auraient a leur tour envahi notre pays, auraient traité la Belgique en ennemie, et dans ce cas la, c'en aurait été fait non-seulement de notre Liberté et de notre Indépendance, mais aussi de notre Honneur. D'ailleurs,. ce n'est pas seulement le Devoir qui nous a commandé d'agir comme nous 1'avons fait, mais le souci de notre Honneur aussi nous a fait prendre cette attitude, car avec un Souverain comme notre bien-aimé Roi Albert, qui est 1'incarnation même de la Loyauté et de 1'Honneur, le cheminque nous avions a suivre, du moment que nous étions lachement attaqués, ne pouvait laisser de doute pour personne.

Tous les arguments, quelqu'insensés qu'ils soient, sont^bons pour 1'auteur anonyme des "Lettres ouvertes" pour tachef de tromper et d'induire en erreur les quelques rares Beiges qui auront lu ses élucubrations; ainsi je relève encore cette phrase:

"Oü donc était l'intérêt de la Belgique de faire cause com"mune avec nos voisins du Sud? Notre devoir était d'obser"ver une stricte neutralité, comme la Suisse et la Hollande."

Remarquez, cher lecteur, que 1'auteur anonyme qui n'est autre qu'un teuton, parle de "nos voisins du Sud", "notre devoir", etc, uniquement pour donner le_ change a oeux qui le lisent et pour ticher de produire 1'impression qu'il est Beige, mais eet agent provocateur allemand ne trompera personne: ses movens sont trop lourds et trop grossiers et découvrent immédiatement le caractère germain brutal et maladroit.

L'intérêt de la Belgique de faire cause commune avec nos voisins du Sud et avec 1'Angleterre, nous a été imposé par 1'Allemagne qui a envahi et mutilé notre pauvre Belgique, car si nous n'avions pas été lachement attaqués par les hordes

Sluiten