Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

seulement appel a une intervention diplomatique du Gouvernement Britannique. Tout cela est de la plus claire évidence, et les teutons ne sauraient, du reste, fournir aucune preuve réellement probante qu'une convention secrète quelconque entre la Belgique, et la France et 1'Angleterre ait jamais existée. v

Tous ces prétendus griefs boches, inventés apres coup, ont été magistralement réfutés, par nos éminents ecrivains beiges Emile Waxweiler (1), le Baron Beyens (2), et Jules Destrée (3), mais il n'est pas superflu de stigmatiser une fois de plus les procédés des allemands, qui consistent a tronquer complement les faits et les textes, afin de tacher de noircii' leurs adversaires aux yeux des neutres, et d'atténuer ainsi leurs propres crimes devant le monde. Mais le proces beige est tout gagné, car les neutres savent parfaitement qu'il ne suffit pas d'une convers,ation entre un chef_ d'Etat-Major et un attaché militaire, qui n'est pas un plénipotentaire, pour engager un gouvernement, et que, surtout dans un pays constitutionnel comme la Belgique, de telles conventions doivent être signées par le Roi et porter le contre-seing du Ministre compétent responsable. Des conversations comme celles dont 1'Allemagne fait un crime a notre pays.^ sont fréquentes entre diplomates ou officiers supérieurs d'EtatMajor, et il est absolument certain que si 1'attaché militaire aliemand a Bruxelles avait entretenu notre chef ^ d'EtatMajor de 1'éventualité d'une violation de nos frontières par 1'armée frangaise ou par les troupes anglaises, en nous offrant dans ce cas le concours de 1'armée allemande, un rapport aurait été dressé de cette conversation, exactement comme il 1'a été fait après les conversations avec les^ attachés militaires britanniques. En effet, dans "Le Procés de la Neutralité Beige" Emile Waxweiler — qui est un terrible iusticier pour les boches — révèle un précédent qui ne laissc pas d'être trés - piquant; il écrit notamment: "Le 12 Mai 1875, le Baron Lambermont. qui a longtemps "diris'é la diolomatie belee, écrivait a Mr. Jules Devaux, "chef du Cabinet du Roi Leopold II:

" "On m'a dit et redit en termes presque suppliants: il faut " "mettre Namur et Liège en état de défense. II ne s'agit " "pas de grands travaux, mais seulement d'un système n[ " "entrainant qu'une très-modique déoense. On a même fait " "remarquer que ces travaux sont indispensables dans les ""deux sens: vous pourrez déclarer en les proposant que " "vous les faites aussi bien pour une armée venant de 1'autre

1') La Belgique neutre et Loyale. Le procés de la neutralité Beige. 2) 1'Allemacrne avant la guerre. 1'Effort Britannique.

Sluiten