Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dü reconnaitre le 4 Aoüt 1914 lorsque notre Ministre a Berlin, le Baron Beyens, lui demanda si 1'Allemagne avait quelque chose a nous reprocher. "Non, répondit Mr. de "Jagow, 1'Allemagne ne peut rien reprocher a la Belgique et "1'attitude de la Belgique a toujours été d'une correction "parfaite."

Alors, que reste-t-il des accusations portées contre nous, de nous être liés par des conventions secrètes avec 1'Angleterre contre 1'Allemagne ? Rien, si ce n'est la preuve d'une mauvaise action de plus de nos voisins de 1'Est a notre égard.

Nous avons été trop confiants en 1'Allemagne.

Disons cependant a la louange de la diplomatie anglaise, qu'avec la perspicacité qui la caractérise, elle a parfaitement prévu depuis dix ans ce qui est arrivé, et si en Belgique nous avons eu un tort, c'est bien celui d'avoir eu trop dg confiance dans nos voisins de 1'Est, que nous nous plaisions a considérer comme un peuple travailleur, actif et loyal, alors que ce n'est qu'une race félone sans foi ni loi, car1 pendant que les allemands poussaient activement leur travail de taube en inondant notre pays de légions d'espions, pendant qu'ils multipliaient leurs voies ferrées stratégiques aboutissant a notre frontière orientale, ils nous accablaient de nrctestations de pacifisme et d'amitié, poussant Ia Derfidie jusqu'a déclarer encore le 2 Aoüt 1914 — lorsque 1'infame ultimatum était déja écrit — et ce par la voix autorisée du 'Ministre d'Allemagne a Bruxelles, que nous savions bien qu' en ce qui concernait son pays, nous pouvions avoir toutt'd confiance, et renforgant encore cette perfidie par ces mots: "Peut-être que le toit de vos voisins brülera, mais votre maison restera sauve."

Tout le monde se rappelle avec émotion en Beleïque la visite que firent en 1910 le Roi Albert et la Reine Elisabeth a la cour de Berlin, et quelques mois plus tard, en octobre 1910, la visite de 1'Empereur et de 1'Impératrice a Bruxelles, et les protestations d'amitié et de sympathie qu'a ces occasions-la Guillaume prodigait a notre Roi et au peuple Beige.

Sinistre comédie!

Et ensuite, que de fois n'a-t-on pas déclaré officiellement au Reichstag que "la neutralité de la Belgique est déterminée par des conventions internationales et que 1'Allemagne est rlécidée a respecter ces conventions". ou encore oue" 1'Allemagne ne perdra nns de vue que la neutralité bHge est garantie par les traités internationaux."

Sluiten