Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

brutaux de lAllemagne, c'est la révolte de la conscience dc 1'Humanité toute entière contre les agissements des bretteurs qui ne connaissent que le droit du plus fort. Les neutres en protestant, et en prenant la défense de la Belgique, onit du même coup défendu leur propre cause, car ils sentent bien que si 1'ère du chiffon de papier ne devait pas prendre fin, que si la route ne devait pas être barrée a Attila II et ses' complices, ce serait la fin de leur propre sécurité et de leur propre indépendance, et après 1'absorption de la Belgique, chacun des neutres ou des petits Etats pourrait se demander avec anxiété "A qui le tour.'"'

Entretemps, nous voyons avec bonheur et avec fierté que la cause de la Belgique et des Alliés, la cause du Droit et la Justice, rencontre 1'appui et 1'approbation du monde entier. Au point de yue moral, notre cause est donc déja gagnée, en attendant qu'elle le soit sous peu au point de vue matériel.

Le mépris dont les allemands se couvrent depuis le début de la guerre, ne s'effacera pas de si tót, et leurs auteurs et journalistes l'admettent eux-mêmes en écrivant: 'Après la guerre, aucun pays au monde n'aura autant d'ennemis que nous!" Cet accès de franchise prouve qu'ils ont conscience de leurs méfaits, et qomment pourrait-il en être autrement, en présence de leurs agissements?

Le Général von Bernhardi lui-même dans son livre "1'Allemagne et la prochaine guerre." écrit (au Chap. XII) que 1'Empire Allemand "est partout détesté", mais ü ajoute "a cause de son essor politique et économique". Oui, 1'Empire Allemand est partout détesté, non a cause de son esror politique et économique que tout le monde admettait et admirait, aussi longtemps que cet essor se manifestait d'une manière honnête et pacifique, mais bien a cause du caractère de son peuple, caractère gonflé d'orgueil, et d'une arrogance quifrise le ridicule: j'ai déja fait savoir au lecteur que le Professeur Ostwald veut organiser .1'Etirope, qui jusqu'ici n'a pas été organisée!

Voici maintenant encore quelques idéés du Général von Bernhardi au sujet du röle que 1'Allemagne devrait, d'après lui, jouer dans le monde;

1°J ".......les grandes taches du présent et de 1'avenir que

"la Providence a proposées au peuple allemand, comme au "peuple civilisé le plus important que 1'histoire ait connu, ; . 2° j "La noble certitude s'impose a nous avec une force ' irrésistible que le peuple allemand a une importance con'sidérable, sinon absolue, pour le développement général de "l humanité. Cette certitude repose sur la supériorité- intel"lectuellc: de notre peuple!"

3°) "Aucun autre peuple n'est aussi capable de synthétiser 'les eléments de la civilisation, de se les approprier, de "continuer a les fagonner selon son génie propre et de rendre

Sluiten