Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

II faut chatier les traitres.

C'est avec un véritable soulagement que le peuple Beige a appris que notre Gouvernement vient d'instituer une Commission qui aura pour mission de prendre des mesures contre les beiges dégénérés qui, par la plume ou par la parole, ont trahi les interets de la Patrie, qui ont essayé d'empoisonner notre population par des journaux ou des brochures irh,mcncles, comrne les "Lettres ouvertes au Peuple Beige", ou qui, par des discours antipatriotiques, se sont employés au detriment de la cause beige, et celui qui a un coeur vraiment beige battant dans sa poitrine se réjouira a cette nouvelle. Aussi avec "La Belgique" de Rotterdam, nous ne pouvons qu'applaudir a cette décision et souhaiter que cette Commission ait la main ferme, car son action décisive et loyale soulagera la conscience indignée de nos compatriotes.

II faudra chatier les auteurs de brochures et d'articles de journaux infames qui ont eu pour but de prendre la défense de l'enyahisseur de notre patrie mutilée, qui ont cherché a endormir le courage et la persévérance de notre patriotique population.

II faudra chatier ceux — fonctionnaires ou autres — qui par lacheté ou jpar vénalité, ont épousé la cause de nos ennenns, ou leur ont prêté un appui ou un encouragement quelconque.

II faudra chatier les misérables qui ont aidé nos maïtres du moment a serner la division parmi nous, Ou qui ont recherché leurs faveurs, sous quelque forme que ce soit.

II faudia chatier surtout ceux d'entre les beiges qui, tombant sous 1'application des lois de milice, n'ont" pas répondu a 1 appel de leur Roi et ont préféré laisser les autres se ,..aiJe trouer la peau a leur place. C'est contre ces laches qu ïl faudra sevir avec la dernière rigueur, et quoiqu' heureusement, ils^ soient peu nombreux, les conseils de guerre ne sauraient être assez sévères a leur égard. Ces êtres méprisables, tant ceux qui séjournent encore en pays neutre, que ceux ^ qui ont repassé la frontière après la publication des arretes les appelant sous les drapeaux, rougiront sans cloute en songeant a leur vaillant Souverain, notre immortel Koi Albert qui a payé de sa noble personne, qui par son glorieux exemple a suscite des légions de héros, ils rougiront sans doute en songeant a leurs camarades de 1'immortelle epopee de Liege, de Haelen, de 1'Yser qui ont montré a tous comment. savent combattre et mourir les soldats patriotes qui se sacnfient pour le salut de leurs concitoyens, ils rougiront sans doute lorsqu'a la fin des évènements tragiques actuels ils devront continuer a vivre en exil pour ne pas sub(ir la peine que merite leur lacheté, ou s'ils rentrent dans notrjs chere Belgique, ils devront rougir devant les membres du

Sluiten