Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

L'augmentation des mariages mixtes résulte des pourcentages établis aux pages 59 et 60. Le tableau XXII donne les proportions des mariages entre Juifs et des mariages mixtes, répartis d'après le sexe du conjoint.

Le tableau XXIV donne le chiffre des mariages consanguins ou utérins chez les Juifs.

Le tableau XXV montre la grande proportion des mariages religieux chez les Juifs. Le tableau XXVI nous montre que cette proportion est la plus grande de toutes les confessions religieuses.

Page 71 présente le chiffre des divorces d'après la confession. La proportion des Juifs et des catholiques est a peu pres la même. Dans les mariages mixtes de tous les groupes de confessions religieuses les divorces sont plus fréquents que chez les mariages nonmixtes. Pour les mariages mixtes le chiffre le plus élevé se rencontre toutefois chez les Juifs.

V. Naissances (Tableaux XXVII—XLV).

Le chiffre des naissances est sensiblement plus bas proportionnellement chez les mères juives que le chiffre total des naissances (tableau XXVII). Le tableau XXVIII présente des chiffres sur la fécondité des mariages.

Le tableau XXXI montre dans les différents groupes le temps qui s'écoule entre le mariage et la naissance du premier enfant; nous avons pris pour base cent ménages dans chaque confession. Le chiffre des naissances dans les six mois du mariage plaide en faveur des Juifs.

II en est de même pour les enfants naturels (tableau XXXIV).

L'auteur disposait de chiffres plus complets et plus détaillés en ce qui concerne Amsterdam que pour le reste du pays. Eu égard a ce qui a été dit ci-dessus quant a la place spéciale que prend Amsterdam relativement a la répartition de la population juive sur le pays, il importe d'observer que les résultats des phénomènes démographiques dans la capitale dominent en dernier ressort ceux de tout le pays.

Le tableau XXXVI donne le chiffre total des naissances d'après la religion de la mère. Les chiffres placés entre parenthèses dans

Sluiten