Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Préjace

Lorsque sa fille aïnée lui succéda a la veille de la guerre, une partie de la gauche parlementaire avait empoisonné k tel point 1’opinion publique qu’il fut impossible a la jeune Grande-Duchesse de résister a 1’ignoble campagne que ses ennemis menaient contre elle. II fallait une victime k toutes ces haines déchainées; la Grande-Duchesse Marie-Adélaïde sacrifia sa couronne et bientót après sa vie k sa patrie qu’elle n’avait jamais cessé d’aimer. La Grande-Duchesse Charlotte lui succéda. Ayant été membre de Son premier Gouvernement, j’ai eu 1’occasion de L’observer dès le premier jour de Son avènement. Une lourde tristesse pesait sur la salie obscure, dans laquelle la Grande-Duchesse Marie-Adélaïde nous fit ses adieux et nous présenta 4 notre nouvelle Souveraine. C’était sans doute pour nous cacher les visages jeunes et altiers, ravagés par 1’amertume, qu’on avait choisi pour cette douloureuse cérémonie une pièce k peine éclairée. La chevelure blonde de la Grande-Duchesse Charlotte y rayonnait comme une auréole de fée et nous en fumes vivement impressionnés. Elle fit entrer un nouvel espoir dans nos cceurs et y alluma une nouvelle confiance. Unissant les plus hautes qualités de 1’esprit et du cceur aux perfections dont la nature L’a comblée, il Lui a été facile de vaincre les résistances et de rallier les esprits. Respectueuse de toutes les opinions, de toutes les convictions, en demeurant fidéle aux Siennes, Elle est digne de personnifier la justice et 1’équité. Travailleuse et instruite, Son caractère gai se rit de toute pédanterie; infirmière dans Son adolescence, Elle est devenue une mere de familie modèle, k Laquelle six enfants ne laissent pas le temps de prendre les choses au tragique. Quand Elle se trouve placé devant les difficultés, Son bon sens Lui fait rapidement trouver les Solutions les plus heureuses, et déja Son esprit, aussi merveilleusement équilibré que curieux de toutes les choses de la vie, s’occupe d’autres problèmes. C’est vers cette Souveraine, dont le Luxembourg est si justement fier, que nous conduit 1’ouvrage de Monsieur Alexandre Stols. Qu’importent les agitations, les douleurs et les déceptions du passé, si le chemin parcouru mène a un présent aussi éblouissant.

Que le Ciel y trouve, comme nous, son orgueil et sa satisfaction!

Qu’il prenne sous sa garde notre Souveraine, et qu’il éparpille parmi les peuples agités de douces et pacifique fées, faites k 1’image de Celle qui honore notre tróne!

Auguste COLLART

Chambellan de S.A.R. la Grande-Duchesse de Luxembourg,

Chargé d’Affaires aux Pays-Bas

Sluiten