Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

INTRODUCTION

REFUSANT de rendre le duché de Luxembourg a 1’Autriche, & laquelle il avait appartenu de 1713 jusqu’a la révolution fran^aise ‘-(le 1“ octobre 1795, par décret de la Convention, le duché avait été réuni a la République), les Hautes Puissances, dans un des articles secrets du Traité de Paris, a la date du 30 mai 1814, avaient décidé que la Belgique, trop faible pour pouvoir exister a cöté de la France, serait réunie k la Hollande,

Les principes de cette réunion furent ratifiés par le Traité de Vienne, le 31 mai 1815, après que Guillaume Ier, Prince-Souverain des Pays-Bas depuis le 3 décembre 1813, eut déclaré par sa proclamation du 16 mars 1815, que les territoires, placés sous son administration, formeraient le Royaume des Pays-Bas. Le Prince-Souverain prit donc le titre de Roi. C’est dans cette proclamation du 16 mars 1815 que le Luxembourg a été nommé expressément: le Roi et ses successeurs ajoutaient désormais a leur titre de Roi celui de Grand-Duc de Luxembourg, en raison des relations spéciales que cette région devait, dans 1’avenir, entretenir avec la Confédération Germanique.

A partir de 1814 le Luxembourg avait été administré comme une province conquise sur la France. Le 6 novembre 1813 par traité provisoire, confirmé le 14 juillet 1814, Guillaume Ier, Prince-Souverain des Pays-Bas, était rentre en possession de ses Principautés d’Orange-Nassau situées en Allemagne. Comme toutefois ces territoires étaient situés k une distance trop grande des Pays-Bas, pour être bien administrés par leur Souverain, les Puissances proposèrent a Guillaume 1“ de les céder au roi de Prusse et de recevoir en échange le duché de Luxembourg.

Dans le Traité de Vienne du 31 mai 1815, déjk mentionné, eet échange fut accepté. Mais le même jour le roi de Prusse céda les principautés du Prince-Souverain Guillaume Ier au Duc de Nassau-Weilbourg, Frédéric Guillaume, (chef de la ligne de Walram de la Maison de Nassau), et re§ut lui-même Linz, Altenwied et d’autres territoires.

Sluiten