Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ha higne d’Othon

Londres le Prince Guillaume prépara son retour en Hollande. Le 3 décembre 1813 il fut proclamé Prince Souverain des Provinces-Unies. C’est alors que, la France ayant été repoussée dans ses anciennes frontières, se posa la question de la Belgique. Par le traité de Paris du 30 mai 1814 il fut décidé, en principe, que la Belgique serait réunie k la Hollande; ainsi serait obtenu „1’amalgame le plus parfait entre les deux pays”. Le traité de Vienne du 31 mai 1815 confirma cette union. Le 16 mars le Prince fut proclamé ROI DES PAYS-BAS sous le nom de GUILLAUME PR.

En 1806, en refusant de s’allier a la Confédération du Rhin, la branche d’Othon avait perdu ses territoires, qui étaient passés en partie a la branche de Walram. Toutefois, le duché de Nassau s’étant lui aussi détaché de cette Confédération, la ligne de Walram s’engagea a restituer au Prince d’Orange les territoires de la ligne d’Othon. Par traité du 23 novembre 1813 conclu k Francfort, confirmé a La Haye le 14 juillet 1814, Guillaume Ier rentra en possession de ses quatre principautés de Nassau. Comme Dillenbourg, Siegen, Dietz et Hadamar se trouvaient éloignés des PaysBas, les puissances proposèrent a Guillaume de céder ces pays au roi de Prusse en échange du duché de Luxembourg. L’accord se fit a Vienne le 31 mai 1815. Mais le même jour le roi de Prusse céda ces terres au Duc de Nassau (de la ligne de Walram) en échange de Linz, Altenwied, etc. Le traité du 31 mai fut repris dans 1’acte de Vienne du 9 Juin 1815 et l’ancien duché de Luxembourg fut élevé au rang de Grand-Duché. „Le Luxembourg est également cédé au Prince Souverain des Provinces-Unies, aujourd’hui Roi des Pays-Bas, pour être possédé a perpétuité par Lui et Ses Successeurs en toute propriété et souveraineté. Le Souverain des Pays-Bas ajoutera a Ses titres celui de Grand-Duc de Luxembourg.”

Le Grand-Duché fut attaché attaché au Royaume des Pays-Bas, sauf en ce qui concernait les obligations du Grand-Duché envers la Confédération Germanique.

En 1814 Guillaume Ier avait destiné ses quatre principautés du Nassau a son second fils, le Prince Frédéric, mais ces terres ayant été échangées contre le Luxembourg, le Prince fut dédommagé en 1816 par des domaines situés dans le Brabant. L’union du Grand-Duché de Luxembourg avec le Royaume dura jusqu’a la révolution beige de 1830. Cette révolution constitua en Luxembourg une violation de territoires faisant partie de la Confédération Germanique.

Par le Protocole N° 12 du 27 janvier 1831 les puissances, réunies k Londres, attribuèrent aux Pays-Bas les territoires occupés en 1790, et a la Belgique tout le reste, sauf le Luxembourg.

Le Roi Guillaume accepta, mais la Belgique refusa cette décision. Par le traité du 15 novembre 1831 une partie du Luxembourg fut cédée a la Belgique et le Roi Guillaume re5ut, des territoires situés dans le Limbourg, qu’il réunit a son Royaume. Les membres de la branche de Walram cédèrent pour 750.000 florins leurs droits sur les territoires situés dans le Limbourg, qu’ils possédaient en échange du territoire luxembourgeois

Sluiten