Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

merveilleuses, et surtout Ia maison de bain de son propre frère qui viendra avec une hache le terrasser. La fenètre de cette maison est la lune elle-mème; sur le toit le soleil s'amuse et les étoiles dansent.

Le docteur Mannhardt compare ici, trés a propos, a ce chêne celui de 1'ile de Bujan, une espèce de Paradis terrestre dans la tradition populaire russe: sur le chêne de 1'ile de Bujan, le soleil va se coucher tous les soirs; du sommet de ce chêne il se léve tous les matins; le chêne est habité par la vierge divine Zarja (le nom russe de l'aurore) et gardé par le dragon Garafena. A Pron, les chênes consacrés a la divinité étaient entourés par une espèce de batisse, qui rapelle les contines de la Prusse orientale Cet endroit était le véritable sanctuaire de toute la contrée, et avait son prêtre, ses fêtes et ses sacrifices. Les cérémonies achevées, le peuple se rassemblait avec le prêtre et le chef du tribunal. Mais la cour, le scinctus sanctorum oü s'élevait le chêne sacré, était réservé au prêtre, aux sacrificateurs, aux personnes menacées de mort qui y cherchaient un asile.

A 1'exemple des dieux qui se rassemblaient sous 1'arbre universel (personnification du ciel) pour décider du sort de 1'humanité, le tribunal des anciens Slaves, ainsi que celui des anciens Gaulois et des anciens Germains, se tenait sous un vieux chêne. L'arbre, personnification de la sagesse suprème, l'arbre spécialement duquel sortaient les réponses du Zeus dodonien, le chêne devait inspirer aux juges la verité dans les sentences.

Constantin Porphyrogénète affirme que les anciens Kusses, en arrivant a 1'ile de Saint Georges, accomplissaient leurs sacrifices sous le grand chêne, devant le quel le peuple et le prêtre chantaient un Te Deum; après quoi le prêtre distribuait des branches de chêne au peuple ^Ralston. Chants

/

Sluiten