Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

un long serpent mort devant la maison. Ces serpents avaient autrefois, pour souverain, un gros serpent robuste; ayant a la tête deux agrafes, auxquelles il porta une couronne d'ivoire artificiellement gravée, pièce heritée de roi en roi.

Le Comte de Lynar, refugié politique d'Italie, s'établit a Lübbenau.

Dépourvu de moyens, il tacha a se procurer la couronne de serpent.

Sachant, qu'il ne la mit que sur quelque chose propre et blanc, il attendit le moment, oti le roi fut en familie; pour étendre un drap blanc. Le souverain y déposa sa couronne et s'amusa de ses camarades.

Le Comte saisit la couronne et forga son cheval de

courir a toutes jambes. II entendif un sifflement aigu

tous les serpents le poursuivirent. Au point de la saisir, une muraille arrêta sa course, le noble cheval en sauta par-dessus et le voila sauvé. II regut pour la couronne une somme dargent suffisante a faire batir le chateau de Lübbenau.

En souvenir éternel, la familie a, dans ses armoiries, un serpent couronné et une muraille. (Dr, H. Pröhle, Deutsche Sagen 2 te Auflage 1879, pag. 90).

Une reine de serpent vécut a 1'endroit oü le Strundbeek prend sa source.

Elle était d'une taille belle et majestueuse d un teint du visage comme on ne le voit que dans 1 are en ciel et sa couronne fut garnie de pierres précieuses. Elle 11e fit mal a personne et accepta volontiers du lait et des sucreries.

Une veuve avec son enfant, arrivée de 1 étranger, etablit son domicile prés de la source. Elle ignora 1 existence du serpent. Le matin, avant de se mettre a 1'ouvrage, elle laissa une marmite a bouillie pour 1 enfant.

Sluiten