Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

comme un énergumène pendant une année. Grimm dit que parmi sept filles, nées successivement de la même mère, il y en a toujours une qui est loup-garou.

Dans les pays septentrionaux de 1'Europe, la lycanthropie est fort répandue. Plusieurs anciens contes le piouvent pour 1'Islande et la Norvège, et surtout la légende de Volsunga, oü se trouvent trois métamorphoses d'homme en loup. Le docteur Wilhelm Herts, dans der Werwolf, Beitrag zur Sagengeschichte 1862, donne nombre de détails interessants sur cette remarquable légende norvégienne.

Olaus Magnus nous fait part de plusieurs anecdotes lycanthropiques de la Livonie qui sont fort remarquables.

Un gentilhomme en voyage, dut traverser une grande forèt, oü 1'on ne trouvait aucune habitation propre a passer la nuit et oü 1'on put se procurer de quoi manger. Parmi les hommes de sa suite il y avait quelques paysans qui étaient sorciers. A condition que le reste se tint coi, un d'eux offrit d'aller enlever un agneau d'un troupeau qui paissait a quelque distance. La condition agréée, il s'enfonga dans le bois, se transforma en loup, alla droit au troupeau, en prit un agneau et 1'apporta a ses compagnons. Ensuite il s'enfonga de nouveau dans la forêt, pour reparaitre bientot après sous sa forme humaine.

Le duc de Prnsse, ne croyant pas aux loups-garous, fit jeter dans les fers un individu accusé de lycanthropie et lni commanda de se métamorphoser. L'homme se fit loup. Le duc fut fort content, mais pour ne pas laisser impunie une pareille impiété, il ordonna de brüler le pauvre homme comme sorcier.

Nous allons nous occuper maintenant des moyens a 1'aide desquels un homme peut se faire ou devenir loupgarou. Si les forces surnaturelles produisent des efifets salutaires, ces effets sont ce qu'on appelle des miracles et

Sluiten