Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

En 1589, Peter Hump fut condamné a être brulè vif, ayant avoué avoir marché a quatre pattes sous la forme d'un loup-garou et avoir effectué sa transformation a 1'aide d'une courroie faite d'une peau qu'il avait re?u du diable.

A Husby, prés de Slesvig, demeurait une vieille qui, le dimanche donnait a manger de la viande a ses valets, sans avoir acheté cette nourriture. Un dimanche, voulant savoir comment cela se faisait, un gargon se cacha dans le grenier a foin, tandis que les autres valets étaient allés a 1'église. II vit alors que la femme prit une courroie, s'en ceignit, devint louve, sortit de la maison et revint un agneau a la gueule.

— Eh! se dit il, si elle obtient la viande d'une manière si simple, elle peut nous en donner davantage.

Le dimanche suivant, en mettant le viande dans la marmite, elle s'écria comme de coutume: — Ah, mon Dieu, que ne suis-je prés de vous! Sur quoi le gargon cria du haut du grenier: — Vous n'y serez jamais, mais jamais! — Et pour quoi pas, mon grand Dieu ! demanda la vieille. — Paree que vous ne donnez pas assez de viande a votre monde répondit la voix d'en haut. — Eh bien, je me corrigerai, mon bon Dieu! s'écria la femme. — Voila ce que je vous conseille, conclua le garfon. Et désormais ils eurent plus de viande le dimanche. Le gar?on ne put se taire et raconta dans le village ce qui s'était passé. Et lorsque, le dimanche après, la femme, déguisée en louve, alla encore enlever un agneau, 1'on se mit aux aguets pour la saisir, mais elle s'échappa et un coup de fusil tiré sur elle manqua le but. De ce temps-la on attribuait une grande force magique a 1'argent acquis, par héritage, et les balles fondues de ce métal atteigneraient mème les sorciers et les loups-garous. Aussi les boutons dargent auraient cette qualité salutaire. Des preuves en furent faites par les étudiants, de Greifswald,

Sluiten