Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

trois dimanches de suite, avant que le soleil se léve, trois poignées de sel, et soixante-douze baies de genévrier.

En Toscane, on porte a 1'église le genévrier pour le faire bénir seulement au dimanche des Palmiers. Berghaus nous apprend que, chez les Bachkirs, on garde dans les maisons les fruits du genévrier, pour chasser les mauvais esprits. Dans la Vénétie on brule le genévrier pour purifier 1'air aux vers a soie. Porta, Phytognonomica, recommande les cendres du genévrier contre la lépre (A. de Gubernatis, la Mythologie des plantes, pag. 154).

Dans les soi-disants „Rauchnachte ' celles de St. Thomas — 21 Septembre — de Noel, du Nouvel — an et d'Épiphanie 6 Janvier, on est accoutumé en Allemagne méridionale au temps qu' on va traire les vaches et de 1'affouragement du bétail, de faire purifier par la fumée d'encens et de genévrier entremêlés a neuf herbes bénites, par un curé ou par le père de la familie, les édifices et euclos comme remède efficace contre les sorcières et les esprits malins. Avec un morceau de craie bénite, le curé écrit sur toutes les portes les premières lettres des noms des trois Rois.

Dans les vieux droits Bavarois on trouve la restriction que celui qui s'approprie la récolte d'autrui par des puissances fascinatrices — maleficiis artibus initiaverit — sera puni d'une amende de 12 solidi. Le coupable ne peut être personne que le soi-disant. „Billwisschneider ou billewitte" d'après van der Schueren et Kiliaan; et qui doit encore exister maintenant. Monté a un bouc noir. des petites faucilles aux pieds, quelquefois au grand orteil, un couteau ou des ciseaux au pied gauche, il traverse les champs de blé et emporte une partie ou la totalité des épis coupés. Cela se fait ordinairement le soir de la veille ou bien le matin du plus long jour de 1'année, et les jours de St. Veit,

Sluiten