Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

météorologiques. Dans le Commentaire du Pape Pie II cité par du Cange, on lit ce qui suit:

„Herba reperta est, quam Carolinam vocant, quod Magno quondain Karolo divinitus ostensa fuerit, adversus pestiferam luem salutaris.

Apulée attribue au chardon sauvage la propriété d'éloigner tous les maux de celui qui le porte sur lui. Dans la Prusse orientale et en Bohème, on lui attribue la propriété de chasser les vers du corps des animaux. En Bohème, on écrase la fleur du chardon en disant: „Petit chardon, petit chardon, je ne délivrerai point ta petite tête, tant que tu ne délivreras la vache (ou le cheval, ou autre animal) des vers „En Esthonie, on place le chardon sur le premier blé que 1'on fait sêcher, pour en éloigner le mauvais génie qui pourrait survenir.

On sait que le chardon est 1'insigne national des Écossais; on raconte donc qu' une fois, pendant la nuit, les Danois s'étaient approchés du camp écossais; mais, tandis qu il avancait en silence, un soldat danois ayant mis le pied sur un chardon, s'y piqua et jeta un cri; ce cri donna 1'alarme a tous les Écossais. (de Gubernatis, Botanique speciale pag. 60).

Les paysans Russes nomment, en quelques endroits de la Russie, L'Eryngium planurn, (chardon aux fleurs bleues, en capitules arrondies, d'une hauteur de 60 ctm ) tschertogen ce qui veut dire: „1'expulsion des diables". Les paysans pensent que cette plante, conservée en petits faisceaux séchés, a la force de chasser les esprits malins de leurs cabanes.

Paeonia officinalis, — Pivoine des jardins, Europe méridionale. D'après Theophraste il faut en cueillir les graines et la racine pendant la nuit, si on ne veut pas que le pic (picus martius), qui a une sympathie particulière, dit-on,

Sluiten