Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

cause de ces troubles, de ces convulsiohs, du milieu desquelles s'élève un cri vers le ciel: un immense soupir monte incessamment vers 1'Eternel comme le mugissement qui plane au-dessus d'une mer en tourmente: ce cri, ce long soupir révèle un vaste besóin: 1'homme et ce qui vient de 1'homme ne peut plus suffire a 1'homme: un grain de sable ne cómble pas un abime : on a soif d'un élément divin , qu'on ignore : et a cóté d'une humanité qui hélas! s'abrutit de plus en plus en s'éloignant de Jésus , principe régênérateur du monde, se léve une humanité qui gémit, qui soupire et qui cherche le repos dans le sein de ce Dieu, qui la cherche! une goute de la rosée divine esttombée en terre. La fermentation s'opère; elle marche; elle doit nécessairement continuer a travers diverses phases, jusqu'a ce qu'enfin les deux parties soient entièrement séparées et qu'il y ait une sublimation et une précipitation. La génération de 1'homme céleste et celle de 1'homme pécheur.

C'est aussi dans votre Eglise, Monseigneur, que le frêmissement d'une vie nouvelle commence! 1'élément régênérateur y trouve des ames généreuses, qui s'épanouissent aux rayons de la lumière céleste et qui sont agitées par la brise du Dieu vivant; ces ames, ne pouvant plus porter votre formalisme ni participer aux erreurs de votre Eglise et indignées en même temps de 1'incrédulité du siècle, qui, le blasphême è la bouche , ose attaquer ce qu'il y a du ciel sur la terre, ces ames sont quelquefois les plus zèlés défenseurs de 1'Eglise de Rome, vis-a-vis 1'impiété;

Mais suivez-les dans la solitude , dans leurs méditations secrètes, vous les trouverez inquiètes, agitées, enfin s'écriant comme en présence de Dieu : non , non , il ne nous suffit plus, que Rome ait parlé, il faut savoir si Toi, o Dieu de Vérité, Tu as parlé a Rome! A ces nouveaux

Sluiten