Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

I Les Soirees Rofette avoit grand befoin des bien-

mts de la nature , car Ja fortune n'avoit rien fait pour elle : etf e vivoic cbez un bon homme , a qui des parens ineonnus 1'avoient confiéc; fes parens navoient point reparu % 8c Ie vieillard avoit toujours gardé Rofette.

II ne pouvoit la rendre riche, car ii étoit pauvre lui-méme. II ne put la dédommager de ttnjuftWé de la fortune 5 mais il réparoit, autant qu'if etoit en lui, fes torts , ou le malheur de fes parens: il lui fervoit de pere.

Le hafard avoit donné pour voiiin a notre Orpheline , un aflfez jeune hévitier , qui jouhfoit d'une grande réputation d'honnêteté; fa fortune lui procuroit unc aifance qui approchoit de la richeiTe : on 1 appeloit Lormon. Rofette , comme nous lavons déja dit a n avoit que cinq ans encore. Lormon la vit: fon hiftoire, qu'il apprit de h douche du vieillard, parut 1'intéreiïer |

Sluiten