Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

iS Les Soirees

ment; & la fureur ne s'appaifa, que par 1'efpoir d'être plus heureux la nuit d'après.

- On a vu Rofette s'endormir : qu on fe figure fon reveil s fa lethargie venoit de finir •, un nouvel efFroi vint s'emparer de fon ame. Tu fais bien, vertueufe Rofette, quelle tu fus en t'endormanttu ne fais plus quelle tu es a ton reveil. Voila la nouvelle crainte, le fupplice nouveau que devoit te laiffer le fommeil en te quittant 1 Ses yeux n'ofoient s'ouvrir a la lumiere; elle trembloit d'arrèter fa penfée fur elle-meme ; & dans le doute affreux qui 1'accabloit, elle faifoit prefque des vceux, pour fe replonger dans ce terrible fommeil, qui 1'avoit fait trembler la vcille , plus que 1'approche de la mort.

Au premier bruit , Louife , qui épioit le moment oü Rofette s'éveilleroit, feignit d'avoir retrouvé la clef,

Sluiten