Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

* M V S A X T E S. 15-

dü bruit dans le monde; & I'on fut henrot que Minval 1'avoit retirée chez lui. On ne connoifloit pas la «onceur des procédés de Lormon : on 'gnoroit le défmtéreuement de Mlnval& comme on aime a/fez i envenimer une htftoire pour en rendre le rédt Plus p.quant, on ne vit bientèt plus dans la conduite de Rofette que du derangement & de 1'ingratitude: on appeloit libertinage la délicateue de Mmval, & Ja bratalki de

paliott pour de la bienfaifance C'eft amfi que juge ordinairement le public qui veut toujours jugcr.

II fallut peu de temps a Minval &a fa tante pour connoïtre Rofette. Apres 1 avoir vu agir &l'avoir entendu pariet- on refpeéla fon fecret, & 1'on crut a fon innocence.. Mais a force de

la regarder& de 1'entretenir, Minval s en fit une ü douce habitude qu'elle devint bientót un befoin. Cependant J-omc II, ^

Sluiten