Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

J W %nifia qu'il ÉUfofe lui' re„drc Rofette, ou lui en faire raifón fur le chatnp. Minval, qui connoiffoiti eet egard les difpoftions de Rofette ne Jut répondit qu'en portant la main * ion epée; mais comme ils pouvoient «re appels, ils s'éloignerent un peu pour fe battre fans témoins. Le combat fut très-opini.We; 1'amour d'un cote, la vengeance de 1'autre, rendirent 1'aftion très-vive; & le tendre Minval finit par reCevoir une bleftoe qui le mit hors de CQmbat_ ^

Chirurgien qui fut ma„dé, craignit Pour fa vie. Cependant Minval ayant demandé le plus grand fecret> Qn ^ en arnvant, l la taite & l Rofette ' qu'il s'étoit trouvé makde, & qu>il' avoit befoin de repos. On le coucha bien vne ; & R0fette eut a„ moinj

■utant d'inquiétude que k bonne «ante qUl aimoit fon tendrement foa nevcu.

Bii

Sluiten