Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

-» M V S A Jv T E S. u

Telle étoit Ja crife oü étoient Rofette & Minval. Mais fouvent, pour la confolation de la vertu, il arrivé m moment °» Ia vérité, trop long temps étouffée par le hafard ou la

T K' édate enfin' & ^ montre dans tout fon jour. On fut bientót infwutt de 1'amour délicat de Minval & de la paffion courageufe de Rofettelormon lui-même . «teint d'une maJadte mortelle, honteux de la ven. geance qu'il avoit prife de Minval <& du tort qu'il avoir fait i Rofette «n decriantfa vertu qu'il n'avoit p» «orrompre . confeifa fe fautes publiquement; & par rexpofé de fe con_

Jutte. il juftifia pleinement celle de Rofette. Rofette obtint 1'admiration &lelt.mede tout le monde par le flence dtfcret dont elle avoit payé les

i.enfattS de Lormon. Les parens mê«e JeM,nva , quifurent inftruits paria publi9ue , cn furent towm

B vj

Sluiten