Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

5S Les Soirees

ment; on fe trouve grandi de moitié.

II ne fera pas plus hors de propos de peindre en deux mots d'Ambreville. Cétoit un cceur droit Sc honnête , il avoit même de 1'efprir, mais le don de méditer ne lui étoit pas encore venu. Cétoit de ces caracteres fenfibles a cc qui leur arrivé, fans avoir la patience d'en rechercher la caufe ; pour qui un événement eft toujours une peine ou un plaifir , Sc jamais une leeon-, chez qui un fentiment n amene jamais uné rérlexion; pour qui, en un mot , 1'ex* périence eft toujours nulle. Du refte , il étoit délicat dans fes procédés *, vif , mais feniible Sc généreux exaót dans fa conduite, & indulgent pour celle d'autrui.

D'Ambreville revint dans le même hotel qu'il avoit occupé avant fon départ, II y rctrouva d'Origné, fon meilleur Sc fon plus ancien ami. Ce« ïoit un jeune homme plein d'efprit Sc de raifon. D'Ambreville lui d£*,

Sluiten