Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. 59

manda des nouvelles de ce qui pouvoit 1'mtéreftér. Comme ij avoit éiê un peu amoureux de Léonor, il s'in*orma un peu de Léonor. Quand il cut appns que tout alioit bien : Et la petite Antoinette, demanda -1 - il en «ant, que fait-elle ? Cette petite Antoinette étoit une grande & fort jolie perfonne; il 1'avoit vue fort petite en car elle avoit a peineneuf ans quand il la quitta ; & il n'y avoit quc cmq ans qu'il 1'avoit quittée. II lui lembloit que cinq ans ne devoient pas amener de grandes révolutions. D'Ongné lui dit qu'elle étoit plus jolic que jamais. La charmante enfant continua d'Ambreville i comme elle eft folie 6V douce tout-a-la fois! comme elle vient jouer fur mes genoux , comme elle me fait cent petites careffes mignardes quand elle a quelque chofe a obtenir! En effet, tout cela ctouvrai cinq ans auparavant.

Sluiten