Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

4l LES S O I R E È S

inal De retour chez lui, il appela «TOrigné, & lui fit part de fes inquiétudes. Raifure - toi, lui dit fon ami ; fon caractere eft toujours le même , toujours honnête 8c fenfible ; 8c je ne fuis étonné que de ta furprife. Je n ai a te dire qu'un mot: tu as quitté Antoinette a neuf ans, 8c tu la retrouves a quatorze. — Sans doute. Mais que veut dire ce calcul-la ? — II veut dire qu Antoinette a cinq ans de plus. — Je le crois; mais j'imagine que la même chofe in eft arrivée aufli \ 8c il me femble qu a mefure qu elle prenoit un an de plus, je vieilliffois de douze mois. — Oui, mais fouviens-toi bien que chez le fexe , depuis la neuviemè année jufqu a la quatorzieme , 1'agë ne marche plus, il vole. II eft incroyable le chemin qu il fe trouve avoit fait dans ce court efpace de temps. Quiconque aura été comme toi le papa j le dodeur , le grand-fiigncur

Sluiten