Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

44 Les Soirees

encore les graces d'Antoinette. S'il eft charmé d'une phrafe qu'elle lui adreffe , en fe rappclant la maniere dont il auroit répondu il y a cinq ans, il ne fait plus maintenant quel ton il doit prendre ; öc le nouvel empire d'Antoinette nen paroït que plus légitime & plus naturel. Ce n'eft pas qu'elle cherche a fe venger du paffe, elle agit abfolument fans projet: durant fon ancienne dépendance , Sc au moment de fon nouveau regne, elle n'a fait qu'obéir a la nature \ mais la nature lui a parlé fi diftéremment a ces deux époques!

Antoinette avoit de 1'efprit, de la gaieté & le ton le plus aimable. Elle mettoit d'Ambreville de toutes fes parties de plaiiir, foit a caufe de leur ancienne amitié , foit peut-être par le fentiment de la nouvelle fupériorité qu'elle venoit d'acquérir & dont elle aimoit a prolonger les jouiffances.

Sluiten