Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

■AMUSANTE S. m

der vos confeils. Oui, répond - il en founant ; mais je „e vous crois pas auffi difpofée i les fuivre que vous 1 et.ez autrefois. Ecoutez-moi, interrompit Antoinette ; ceci eft férieux. II e prefente pour moi plufcurs partis ( cemotfeul jeta en effet d'Ambreville dans le férieux le plus décidé,). & ie vois que mon tuteur ne fooit Pas feche de me voir déji faire un chotx. Que me confeillez-vous ? On maparlé du-Vicomte d'Elcour D'EIeourldit d'Ambreville, il a plus de trente ans. C'eft beaucoup pour votre uge. II eft tl-op vieux. _ Le Cheva-

fterdftrmon.-D'Ermonlilefttrop jeune. Ceftainft que d'Ambreville

«ouvoitquelquedéfautefl-entielachaqU£ frfon"e qu'elle nommoit. II me

P.armt,ajouta Antoinette, qu'on aura oe la pemeame trouver un mari qui vous convienne. Oh ! beaucoup, dit dAmbreville avec un peu d'humeur

Cij

Sluiten