Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

t8 I E S S O I R È E S

II ne tarda pas k lui faire connoltre fes vues injurieufesj elle en fut aufli courroucée que furprife. Elle fit plus, elle n'envifagea dans une conduite de cette nature que des fujets de le mcprifer:tropheureufefielleeutpernfte

dans des fentimens f. conformes a la

raifon!

Qui pourroit peindre 1'etonnement du Comte , quand il fe vit repouffe avec une rigueur a laquelle il ne s attendoit pas ! Larmes, prieres, proteltaüons d'une fidélité éternelle , a» negeS adroits, airs coquets grands fentimens, maximes phQofophiques, tout fut employé, rien nercumt Rofa eut affez de courage pour combattre contre elle-même , lui interdnretoM efpoir, & lui défendre 1'acces de fa

Un coupdefoudre ne feut pas plus frappé que ce terrible arrêt Qu alkit-onpenfer de lui ?Etoit-il encore

Sluiten