Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. Cl

refpectueufe & aufli éloignée du careétere du Comte , il en étoit luimême perfuadé. Cependant un fentiment plus vif que tous ceux qu'il avoit éprouvés jufqu'alors , conduifoit la plume. II cherchoit des expreffions adroites, il n'en pouvoit trouver que de tendres. En un mot il n'étoit pas très-éloigné du repentir qu'il croyoit feindre , & qui commencoit a fe faire fentir a fon cceur.

Plus une ame eft honncte, moins elle eft défiante. Comment connoitroit - elle les manoeuvres du vice ? elle ne peut pas même s'en former une ïdée. C'eft ce qui arriva a Rofa, elle fut la dupe du ftratagême de fon amant, elle lui permit de revenir chez elle. II demanda grace, Tobtint, protefta que 1'hymen étoit devenu 1'objet de tous fes vceux, qu'il alloit écrire en France a un de fes vieux oncles a qui ju devoit, difoit-il, des égards, pour

Sluiten