Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A MUSANTE S. fort, ne regrettoit plus une fortune qui auroit pu la rendre plus malheureufe, un événement défaftreux vint renouveler toutes fes douleurs. Som frere, pour qui elle avoit 1'amitié la plus tendre, en fut l'auteutv Le hls du Seigneur de ce hameau venoit d'hériter de fon pere ; il avoit nom Sainrive. Vif, étourdi, encore plus jeune que fonage, il avoit vécu a Parisdans i'indépemhnce , pour ne rien dire de pis. Sans être méchant, il étoit capable d'aéiions de méehanceté, paree qu'il ne raifonnoit point fa conduite. Comme il n'étoit guidépar aucun principe de morale , il s'égaroit fort fou*ent, non par amour pour le vice , mais raute davoir réfléchi fur la vertu. Vivant toujours avec des jeunes gens inconfidérés , il les imitoit mieux qu'ü ne les jugeoit \ Sc comme il voyoit faire beaucoup plus de fottifes que d'a&ions honnêtcs, il faifoit beaucoup plusfouvent le mal que le bien.

Sluiten