Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ïoo Les S o i r è e s

a. fauver votre frere. Et Eulalie fortit en difant : Je nai plus de frere.

Sainrive , trop étourdi pour fe contraindre , laiffa deviner fon pro jet, & bientot tout le village en fut inflruit ;> 1'amant lui-même fut informé de ce nouveau malheur.Qu'on jette uh coup» d'ceil rapide fur ces infortunés. Renc apprend qu'il ne peut fe fauver que par 1'infamie; Eulalie, quand elle pourroit fermer 1'oreiile a. la voix de 1'honneur , fe voit toujours dans la cruelle alternative de trahirfon amant, ou d'abandonner fon frere: & le pauvre Georges , martyr tout a Ja fois de fa dciïcateiïe & de fon amour, n'ofe encore laiffer voir fa jaloulie a fon amante, paree qu'il ne peut la prier d'ëtre fidelle a 1'amour , fans la preiïer de trahir la nature.

Lemême jour, Eulalie promenant fes noires penfées autour du village, fut yencontrée par Sainrive qui 1'aborda,

Sluiten