Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

io4 Les Soirees

donnant: je me guérirai de mon amour par le mépris. Tu as donc promis ton déshonneur ! Le frere furvient a ces mots: Sceur lache & perfide, lui criat-il ! en m'annoncant ma grace , tu m'annonces ton infamie? Eit-il bien vrai ? tu veux donc , pour reconnoiffance de ton bienfait , emporter ma' haine Sc ma malédiction. Oui, répond Eulalie toujours froidement, c'eft votre malédiction que je mérite & que je veux mériter. Plufieurs de fes compagnes arrivent a la fois pour 1'accaEler des reproches les plus humilians. Quoi ! lui difent - elles, tu renonces a ton innocence ! renonce donc aufii a notre amitié. Nous rougiffons de t'avoir accordé le titre d'amie. Nous te méprifons autant que nous t'avons aimée.

Sainrive , caché , ne perdoit pas un feul mot de tout eet entretien. Les amies, le frere öc 1'amant parient tous

Sluiten