Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. ioja la fois , 8c accumulent les «reproches les plus injurieux. Oui, s'écria-t-eile, oui, je fuis indigne de 1'amitié de mes' compagnes , de 1'amour d'un frere, de la tendreïïè d'un amant. Je fuis un objet de mépris. Je fuis vile, & je le fuis par mon choix. Auffi-tót s'éiancant vers Sainrive: Voïla, s'écria-t-elle, voila ce que j'ai dó devenir pour être i vous: après cela, partons. Sainrive vamen par ce fpeclacle , demeura honteux de fes procédés; il demanda pardon a Eulalie de fes honteufes pourfuues, 8c la pria d'accepter une dot bn 1 unillant a Georges, il 0ffrit de e charger de leur fortune, s'ils vouloient aller habiterParis; mais Eulalie qui ne vouloit plus s'expofer fur cette' mer oü elle avoit déja fait naufrage , & qui ne vouloit point renoncer a un

bonheur déjatrouvé, pour couriraprês un bien-être incertain , le pria de les iaiüer dans leur champêtre habitation

E y

Sluiten