Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

mx Les Soirees

La petite fille s'ctoit éveillée lorfque fa mere fe leva : elle étendit fes deux mains vers elle en pleurant, 8c criant d'un ton qui alloit au cceur : J'ai faim. Hélas! penfai-je alors, il eft refté tant de fuperflu fur la table fle mon ami! Le petit gareon tira de fa poche un pain au lait qu'il avoit acheté avec le creutzer que je luiavois donné, 8c il le mit d'un air content dans la main de ïalceur. La mere lui fouritj les cnfans reprirent un peu de gaieté , 8c cette pauvre femme un peud'afturance.

35II me femble, lui dis-je, que vous 33 êtes étrangere en cette Ville. Un 33 court récit de vos malheurs me met^ 33 troit peut-être en état de vous pro33 curer quelques fecours de la part de 33 mes amis, fi votre fort n'eft pas un 39 fecret «.

— Ah ! Monfieur , s'écria - t - elle d'une voix douloureufe, pourquoi fuisje forcée de rompre le filence que je

Sluiten