Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. ij*

m ctois impofé ? Que ne puis-je enfevelir dans un oubli éternel le fujet de mes chagrins ! mais la mifere m'en arrache laveu.

Mon pere exergoit une charge conndérable a D**: j'eus k malheur de plaire a un Officier j & moi je devins encore plus éprife de lui. L'amour qu'il m avoit infpiré ne put jamais s eteindre , malgré les efForts que je fis pour le vaincre. Mon pere ne voulutpas, je ne fais par quel motif, confentira notre union. Mon amant trouva encore plus d obftacles a furmonter auprès de fa familie. II n'elt point de prieres, ni de démarches humiliantes que nous n employames pour obtenir leur confentement ; mais tout fut inutile. Je ne veux point vous faire , Monfieur, un long roman. La pafiion, & peutêtre encore plus, 1'inconféquence de la jeunefie, nous féduifirent. Nousfimes ce que tant d'autres ont fait avant nous,

Sluiten