Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

l%1 Les Soirees napprimes rien autre chofe de toute cette hiftoire , fmon qu Arifte avoit écouté trop facilement les fauftes infinuations que fon ami lui avoit domiées» & nous conclumes, avec aflez de vraifemblance, que fon perfide ami avoit eu le deflein de tendre des pieges a la vertu de cette digne époufe iorfqu'eile feroit abandonnée de fonmari.Nouspafsames la foirée, & même une partie de la nuit* l célébrer la réunion de ces époux, qui fe promirent bien de ne plus croire la jaloufie , & de jamais y donner lieu,

Sluiten